Quelle que soit la nature de l’accident, de la faute médicale ou de l’agression, les victimes nourrissent un sentiment légitime d’injustice, de colère parfois, outre celui du deuil à faire d’une partie de leur vie.

Les proches sont aussi durement frappés dans leur vie pratique et affective, avec une souffrance qui n’est pas moindre, et qui doit être tout autant indemnisée.

Pour autant, la procédure d’indemnisation est soumise à des choix de procédure, à des contraintes de preuves à produire, à des discussions transactionnelles ou judiciaires parfois longues, alors que certaines questions financières et matérielles doivent se résoudre dans l’urgence.

En complément d’une légitime compréhension de leur drame, le rôle de l’Avocat est de veiller à la qualité des documents produits, en ce qu’ils déterminent la réussite judiciaire et le montant de l‘indemnisation.

Dans tous les cas, il convient de suivre DES RÈGLES SIMPLES ET EFFICACES afin d’optimiser la reconnaissance des préjudices et leur règlement.